Choix de la lunette


En ce qui concerne les lunettes, il y a de nombreuses possibilités.
Il faut déjà savoir ce que l'on veut faire, du field target (FT) ou du hunter field target (HFT) (pour les différences, voir ici : Le Hunter Field Target (HFT), présentation et règlement. )


Pour le field target, il est utile de préciser que la méthode la plus efficace pour évaluer la distance à laquelle se trouve la cible est d'isoler celle-ci avec une faible profondeur de champ à l'aide du réglage de parallaxe. Sans entrer dans des considérations trop techniques, effectuer cet isolement sur les cibles au delà de 40 m demande des grossissements très importants, qui ne sont pas toujours synonymes de petit budget.


Une autre méthode efficace est d'utiliser un réticule de type mil-dot, ce qui permet également d'évaluer la distance. Ces lunettes peuvent se trouver à des prix plus abordables. Mais une telle lunette en field target présente un désavantage non négligeable par rapport aux lunettes possèdant des grossissement élevés, c'est en effet nettement moins précis. Mieux vaut alors peut-être tirer en HFT avec de telles lunettes, ou les gros grossissement ne sont d'aucune utilité.


Un autre problème est la solidité des lunettes sur les carabines à ressort. Le ressort engendre en effet un recul vers l'avant destructeur pour les lunettes non conçues pour cette utilisation. Sur les carabines PCP (classe 1 et 3), le problème ne se pose pas, il n'y pas de recul, et on peut y mettre toutes les lunettes sans aucun risque.


La lunette la plus utilisée par les tireurs de field target en classe 1 est sans doute la Nikko Sterling 10-50x60 (environ 650€). Je serais tenter d'essayer des lunettes de bench-rest pour cette catégorie, notamment la Sightron 36x, qui ont l'avantage d'être moins chères et plus claires, mais cette solution n'ayant jamais été testée (à ma connaissance), je n'oserai vous la conseiller. La Leapers 8-32x56 semble être une excellente alternative moins chère.


En régle générale, une lunette idéale de field target doit avoir un réglage de parallaxe débutant à 10m et un grossissement important (32 étant un minimum). Des tourelles hautes et le réglage de parallaxe sur le coté (au lieu du devant de l'objectif) sont également un plus. La qualité des lentilles est aussi très importante.


Pour la classe 2, en field target, la meilleure lunette est sans doute la Bushnell Elite 4200 8-32x40 mil-dot. Il y a peu d'alternatives, les lunettes avec des grossissements important et résistant aux armes à air n'étant pas nombreuses.


Pour le HFT, de nombreux anglais utilisent la Falcon Menace 10x. J'utilise une Falcon Menace 4-18x56 qui est excellente pour le HFT, et que j'utilise aussi en FT.


Bref, il y a beaucoup de solutions...
Mais ici aussi, si vous disposez déjà d'une lunette n'ayant pas ces caractéristiques, il existe des techniques permettant d'évaluer les distances.





Pour faire du field target, il est indispensable d'avoir une bonne lunette, dont la partie mécanique est fiable.



 

Voici trois critères de fiabilité concernant la partie mécanique de la lunette :



- la répétabilité : il faut qu'après une modification du réglage et retour par la suite à ce même réglage, le point d'impact ne soit pas modifié.
- la linéarité : il faut que la "distance angulaire" et donc la distance en cible entre chaque clic soit la même.
- l'immédiateté : il faut que la modification du réglage soit immédiate, elle ne peut pas intervenir qu'après plusieurs coups ou secousses.



Voici un test permettant d'évaluer les performances d'une lunette :



Il faut trois mêmes cibles à même hauteur à une distance à laquelle vous êtes à l'aise.


Le jeu consiste à tirer un coup sur la première cible, puis un coup sur la deuxième avec les mêmes réglages (on ne touche pas à la troisième cible pour l'instant).


Après ces deux coups, modifiez votre réglage de quelques clics (moi je fais 4 clics vers le haut de 1/4MOA à 20m, ajustez les valeurs à votre convenance).


Tirez maintenant un coup sur la première cible, et un coup sur la deuxième.
Répétez l'opération une dizaine de fois.


Durant le test, visez TOUJOURS le même point sur chaque cible.



Vous verrez apparaître une rangée verticale d'impacts, si les deux rangées sont les mêmes (aux capacités du tireur et à la précision de l'arme près bien sur) c'est que le réglage est immédiat. Si les impacts sont espacés par la même distance entre chaque modification de réglage, c'est que c'est linéaire.



Ensuite vous tirez sur la troisième cible mais dans le "sens" inverse (vous modifiez les réglages dans le sens inverse).
Vous faites un coup entre chaque réglage, jusqu'à revenir au réglage du début du test.
Si cette rangée est la même que les deux précédentes, c'est que la répétabilité des réglages est bonne.



Ce test ne vérifie que la tourelle verticale. Il suffit de mettre trois cibles superposées et refaire ce test horizontalement pour vérifier la tourelle horizontale. Ou alors le bon vieux test du carré. Je privilégie le vertical car en pratique on se sert assez peu de la tourelle horizontale (au FT !).

En field target, les deux résultats les plus important sont l'immédiateté et la répétabilité. S'il manque l'un où l'autre, il est obligatoire de se servir du mil-dot pour faire la table car ils sont INDISPENSABLES pour faire une table dites "de clics".


Si la lunette ne répond pas à ces critères et que vous n'avez pas de mil-dot, il ne vous reste qu'à changer de lunette, car elle est inutilisable.
La linéarité est moins importante, c'est certainement un gage de qualité générale mais on peut s'en passer pour autant que les écarts restent raisonnables.


Nicolas Hanssens

 

1/4